To Øl – Black Malts & Body Salts

Une bière qui porte un nom de produit pour le bain c’est pas forcément attirant, et ça l’est encore moins lorsqu’on traduit « body salts ». Mais quelle est donc cette brasserie qui ose nous vendre une bière à la sueur ?

La coupable c’est To Øl, brasserie danoise itinérante tenue par Tobias Emil Jensen et Tore Gynther qui font le choix de travailler en mode gypsy et qui commencent à commercialiser leurs bières en 2010.

Quand on entend Danemark et gypsy, on imagine bien que le père Mikkel Borg Bjergsø (Mikkeller) n’est pas loin, et en effet les brasseurs sont des anciens élèves du maître local. Mais, To Øl ça veut dire quoi alors ? Un hommage au génial groupe californien ? Des fans de clé à molette ? Non rien de tout cela.

To Øl signifie tout simplement « deux bières » en danois.

Aussi, aidés par la réputation plus que grandissante de leur ancien professeur, par leurs choix graphiques, mais avant tout grâce à la qualité et l’originalité de leurs bières, To Øl fait vite parler d’elle et s’impose rapidement dans le monde des micro-brasseries. On la retrouvera même classée parmi les  50 meilleures brasseries du monde en 2013 selon Ratebeer.

Après cette petite présentation, parlons de la bière qui nous intéresse aujourd’hui et tout d’abord de son nom. Tobias et Tore ont expliqué que le terme « body salts » était avant tout une image représentant la goutte de sueur qui tombe dans la chaudière de brassage, symbole du travail abattu pour arriver à un bon produit (poésie). Aussi, mentionnons que cette Black IPA stakhanoviste est brassée avec du café français. Oui môssieur !

tool_logo_grey

Les yeux : Belle couleur noire opaque, avec des reflets bruns. La belle mousse couleur café disparait rapidement en laissant des larmes d’alcool sur les bords du verre  (poésie bis) indiquant que le breuvage va taper fort en alcool.

Le nez : On sent d’abord le chocolat amer torréfié, avant que le café prenne quasiment toute la place. On distingue également des arômes de malt grillé et des touches de zestes d’agrumes et de raisin.

La bouche : Autant prévenir tout de suite, attention bière complexe! Il est quasiment impossible de distinguer toutes les subtilités que cette bière peut offrir lorsqu’on est uniquement amateur comme moi, cependant voici ce que j’ai pu distinguer. On débute sur une touche plutôt chocolatée qui s’efface rapidement devant la vague de café amer. Malgré son côté robuste, on entraperçoit tout de même des subtiles touches d’agrumes (encore une fois les zestes de citron), avant de finir sur une note agréablement houblonnée. Et le sel dans tout ça me direz-vous? Et bien, c’est plutôt subtil mais je dois avouer qu’après la seconde gorgée on sent comme un petit picotement sur la langue, qui une fois la bière terminée, reste en bouche encore quelques minutes.

La qualité du produit est indéniable, le goût de l’alcool est finalement très bien caché, et il faut avouer que cette Black IPA se montre étonnamment facile à boire (surtout si on ne cherche pas à trouver toutes ses subtilités pour faire un article). Pour terminer, on peut dire que la complexité de cette bière oblige à une seconde dégustation pour découvrir encore plus d’arômes cachés et on peut en acheter plus d’une sans hésiter.

Fiche technique

Nom : Black Malts & Body Salts
Brasserie : To Øl (brassée chez De Proefbrouwerij – Belgique)
Pays : Danemark
Type : Black IPA
Alcool : 9.9%
Site web : to-ol.dk

tool_bipa

Laisser un commentaire