L’année 2017 en 10 coups de coeur

Impossible d’y échapper, chaque année il faut se lancer et proposer un petit top 10. Certes cela prend du temps, mais il y a quelque chose d’agréable dans le fait de repasser à travers tous les bons crus découverts tout au long de l’année.

On en tire d’ailleurs des petits enseignements personnels. Plus de dégustations dans les brouepubs et donc moins de bouteilles achetées ainsi qu’un retour significatif vers des produits plus « simples » et « traditionnels » comme les Saisons, Bitters, Lagers et autres Pilsners. Certes cela ne se traduit peut-être pas dans le top final, mais d’un point de vue quantité c’était bien le cas.

Comme chaque année, le choix fut difficile, mais il faut se lancer !

  • AuvalTrifolium: définitivement la bière qui m’a le plus secoué cette année. Cette Ale brassée avec une levure sauvage isolée sur un trèfle rouge a été une vraie révélation pour mon palais. L’attaque citronnée et très sèche étourdit les papilles un moment avant de laisser deviner des arômes de pommes vertes accompagnées par des notes de bois frais penchant presque vers la noix de coco. On termine sur la levure si caractéristique et unique, presque vinaigrée, qui n’est pas sans rappeler les souches Morpheus de chez Alvinne (Belgique). Sublime tout simplement.
  • Pit CaribouB Noire: Quelle année pour Pit Caribou ! Difficile de faire un choix parmi tous les bijoux sortis par Francis Joncas et son équipe. J’ai finalement décidé de retenir une de leurs premières sorties de 2017 qui m’a scotché par sa complexité et ses arômes subtils et originaux. On en parle en détail ici.

 

 

  • Dieu du Ciel! Genèse Sauvignon: S’il y a bien un genre de bière avec lequel j’ai toujours du mal, c’est bien celles vieillies en fûts de vin blanc. Un jour un ami m’avait sorti une phrase que j’ai toujours trouvé pertinente: « on fait rarement vieillir des vins blancs, alors pourquoi prendre le risque de faire vieillir des bières dans des fûts ayant contenu du vin non destiné à vieillir« . Le vieillissement en fût de vin blanc peut-être casse-gueule, alors quand c’est réussi c’est souvent un gros coup de cœur. Si j’étais déjà converti à la Genèse régulière, j’avais une petite appréhension quant à cette version en fût de Sauvignon. Mais ne jamais douter de Dieu du Ciel! Le corps est soyeux, la base Triple se mélange admirablement avec les arômes d’abricots qui restent en bouche jusqu’à la fin et sont complétés par le raisin blanc juteux du fût de Sauvignon. Un produit d’un rare équilibre.
  • BoréaleIPA du Nord-Est: Présente dans tous les tops de 2017 et ce n’est pas pour rien. La brasserie de Blainville a décidé de faire un pari avec la série Épisode et on peut dire que ce gros jus de houblons est un vrai « nothing but net » ! Désormais proposée en canettes de 16oz, elle n’a en rien perdu de sa superbe – j’aurais presque tendance à dire qu’elle semble désormais plus équilibrée avec une légère amertume fort agréable.

 

 

  • BeneluxChronique de Janvier: S’il y a bien une bière dans ce top qui mérite le label « attendre avant de déguster » c’est bien celle-ci. L’évolution depuis sa sortie et le mois de novembre – quand j’ai eu la chance de la re tester – est saisissante. L’acidité et les arômes de petits fruits rouges en attaque rappellent une Oud Bruin et le tout se mélange superbement avec le retour puissant et légèrement caramélisé de la Old Ale. Jamais trop acide, jamais trop sucré, parfaitement équilibré.
  • La MemphréDouble Menton: Mon IPA favorite au Québec cette année, sans l’ombre d’un doute. J’en ai bu plus qu’il ne fallait certains soirs, mais je l’aime toujours autant. Cette bière représente tout ce que j’aime dans une IPA: de l’amertume, des agrumes, du sapineux, pas de sensation sucrée. L’antithèse des IPAs à la mode en 2017 et ça me va très bien. On jase plus en longueur ici.

 

 

  • Harricana7205.002: Grosse année pour Harricana avec de nombreuses collaborations réussies et surtout l’ouverture d’un joli chai et d’une boutique attenante à la brasserie. Je vous proposerai un article plus développé sur les trois versions de la 7205 dans les semaines qui viennent mais en guise de mise en bouche je peux déjà vous dire qu’avec ses arômes de pomme verte, de fleurs blanches et son acidité marquée qui rappelle presque un cidre fermier breton, la 7205.002 est un sacré beau produit!
  • L’Isle de GardeKellerbier Crystal Melon: Je suis vendu aux bières « traditionnelles » de l’Isle de Garde. Que cela soit la Bitter régulière, les Pilsner et Lagerbier ou encore le Porter anglais, tout est toujours brassé au poil. J’avais eu un vrai coup de cœur pour la Kellerbier régulière (voir ici), et cette version sur-houblonnée est peut-être la meilleure bière de soif de 2017. Le malt légèrement biscuit se marie parfaitement avec l’amertume franche et très verte ainsi qu’avec un léger fruité rappelant les pêches pas mûres. C’est faussement simple, faussement neutre, faussement traditionnel. C’est délicieux et pintable sans fin. J’en veux dans mon frigo, tout le temps.

 

 

  • Le Cheval BlancTi-Pop Zythos: Pour ses 30 ans, le Cheval Blanc nous a vraiment gâtés et il y en a vraiment eu pour tous les goûts. Des IPAs, des Saisons, des bières barriquées … Peut-être que la plus belle a été la Napoléon monte en ballon, mais il m’est impossible de ne pas placer la Ti-Pop Zythos dans le classement à sa place. Pourquoi ? Parce que le Zythos est un des rares houblons que je n’aime pas et ici le Cheval a réussi à brasser un superbe produit aux arômes de fleur d’oranger, de jasmin et de fleurs blanches, le tout sur une base maltée peu douce et équilibré par une belle amertume rafraichissante.
  • Dunham – Berliner Passion Weisse: La bière d’été par excellence ! Alors oui, si vous n’aimez pas le fruit de la passion, passez votre chemin, mais quand vous aimez ça, impossible de ne pas avoir une petite larme à l’œil. C’est acide comme rarement, on distingue une belle minéralité et cette impression de croquer directement dans un maracuja est sublime.

Enfin impossible de terminer cet article sans mentionner le Turbo Brut en fût de Solstice d’hiver bourbon de la cidrerie le Chemin de Sept, qui va assurément continue à nous surprendre en 2018 !

Et vous, quels ont été vos coups de cœur cette année ?

Laisser un commentaire