L’année 2016 en 10 coups de cœur

Déjà une année entière passée au Québec, et après de nombreuses découvertes à la pression, en bouteille, à domicile ou en festival, il est temps de faire un… TOP 10 ! C’est la saison, et il est vrai que c’est difficile d’y échapper, mais quand on tient un blog cela amène à faire un petit exercice à la fois sympathique et flippant : passer à travers tout ce qu’on a pu boire (flippant) et aimer (sympathique) pendant l’année.

Comme chaque année, le choix fut difficile, mais contrairement à l’an passé le paysage local m’étant désormais plus familier, j’ai pu me focaliser sur les nouveautés. Ce top est donc vraiment axé sur les produits sortis en 2016, sans ordre de préférence.

  • AuvalGuerilla SSS : Impossible de faire un top sans y glisser une bière de la brasserie de Val d’Espoir. Aussi, même si j’ai mentionné ci-dessus ne pas indiquer d’ordre de préférence, c’est bien cette bière qui m’a le plus rempli de joie cette année. Trêve de discours, vous pouvez retrouver tout le bien que je pense de ce nectar dans l’article qui lui est consacré ICI.
  • Pit CaribouBrown Ale Américaine : Certes, le premier brassage de cette bière ne date pas de 2016, mais je ne connaissais jusque là que la version « avec plus de houblon » que j’avais certes appréciée mais pas autant que ce retour à la recette d’origine. On en jase plus ICI.
  • Le Castor Colorado : Deuxième année de présence dans mon top pour la brasserie de Rigaud. Si le virage « sauvage » pris par le Castor ne plaît pas à tout le monde, on ne peut que saluer l’initiative et l’originalité de leurs derniers produits. Si j’ai adoré leur Roselle, c’est définitivement la Colorado qui m’a le plus impressionné cette année (encore plus après quelques mois de garde). Brassée avec une souche de levure OVNI tout droit venue du Colorado, cette bière présente un goût unique à la fois sauvage (cuir, foin, « chevalin ») et fruité avec de belles saveurs rappelant la poire et les agrumes doux. A mon avis, cette bière gagne en intérêt après quelques mois, une fois l’amertume des houblons dissipée – un très beau nectar sauvage et fruité.
  • Les Trois MousquetairesIPA : Pas d’originalité ici, cette bière se retrouve (à juste titre) dans tous les tops des différents blogs de bièreux en cette fin d’année. Après un calendrier de sortie un peu variable, la brasserie semble avoir trouvé le bon rythme et surtout stabilisé la recette – une bonne nouvelle pour ce qui pourrait devenir un des meilleurs produits réguliers de la région. On en parle plus en détail ICI.
  • BénéluxChronique de Mars : L’excellente place montréalaise à qui j’ai consacré une série d’articles il n’y a pas si longtemps a frappé fort en 2016 avec ses deux « Chronique », sa Grande Armada et son étonnante Lapsus. D’un point de vue personnel c’est la Chronique de Mars qui ressort le plus du lot et vous pouvez retrouver tout le bien que j’en pense ICI. J’en profite pour glisser un pouce à la Razzmatazz au passage.

 

 

  • Dieu du Ciel!Dernière Volonté (Brett) : Pas de top sans Dieu du Ciel, tout comme il est impossible qu’un mois se passe sans que j’y mette les pieds. Très belle surprise que cette DV Brett, je suis habituellement vendu aux IPA Belges peu sucrées et ici on est en plein dans le tableau. Mais comme si cela ne suffisait pas, la brasserie a choisi d’utiliser des bretts ultra-sauvages, choix qui donne naissance à un produit qui goûte fort le cuir et la paille, j’ai rarement bu un produit où le terme « chevalin » s’applique autant.
  • GainsbourgOrange Tie Wrap : À l’image du Castor, c’est également la deuxième année de suite dans ce classement pour la brasserie de Gatineau. L’OTW fait partie de ces bières qu’on apprécie autant voire encore plus à chaque dégustation. Cet hybride Saison / IPA présente une amertume modérée, accompagnée par de très belles notes citronnées typiques des meilleures Saisons, mais ce qui rend cette bière vraiment unique c’est ce léger et agréable goût de zeste d’orange qui se marie à merveille avec les caractéristiques citées précédemment.
  • L’Isle de GardeTwo Penny Double Black Rye : Belle surprise que cette collaboration Isle de Garde / Mabrasserie. Si on se fie au pourcentage d’alcool on pourrait se dire qu’on a affaire à une sorte de Black IPA de session, mais ça serait  bien évidemment une erreur. Cette bière est d’une intensité rare : torréfaction puissante, amertume herbacée, touches de café et belle sécheresse épicée amenée par le seigle. Magnifique produit à la puissance rare pour une bière à 4.2%.
  • Sutton BrouërieSession Abenaki : Mon ami de l’excellent blog Brassins du Québec a très récemment nommé cette brasserie « Recrue de l’année 2016 » et je ne peux qu’abonder dans ce sens. Aussi, si vous me suivez régulièrement, vous avez pu lire quelques articles sur leurs bières (ici et ici), et en cette fin d’année c’est la toute dernière sortie qui se retrouve finalement dans ce classement. En cette année de folie sur les NEIPA, Sutton Brouërie a su nous sortir en toute discrétion un produit qui à mon avis est ce qui se fait de mieux dans le genre vermontois (avec la Nordet IPA d’Auval). Cette blonde légèrement opaque et aux beaux reflets jaunes doux dégage de superbes arômes de fruits exotiques et de melon d’eau. Les bulles sont fines et déposent une belle salade soyeuse d’ananas et de melon d’eau sur la langue, le retour est sec et permet d’apprécier pleinement l’exotisme de cette bière. En retour, les déjà classiques mais non moins excellentes levures Sutton qui donnent un très beau finish un peu sauvage. Une session parfaite.
  •  Trou du Diable : On termine ce classement sur une bière anniversaire sortie en janvier pour célébrer les dix ans de la brasserie de Shawinigan. Le nez est vineux et est accompagné par des éclats rappelant des baies sures. En bouche c’est un superbe mélange de saveurs boisées, de bretts, de fruits à chair blanche, d’une belle acidité et de notes vanillées surprenantes. Il y a beaucoup de goûts à deviner dans cette bière et la beauté du produit réside dans le fait que tout est parfaitement équilibré et conclu par une note boisée superbe. Une bière magique.

 

 

Enfin impossible de terminer cet article sans mentionner le Honey Crisp Sour des Vergers de la Colline dont on a régulièrement parlé sur ce blog, ainsi que la brasserie de la Memphré qui vient de nous sortir deux superbes produits en cette fin d’année (je vous conseille de stocker 4-6 mois une Ralph Merry bourbon) et risque de nous gâter de plus en plus régulièrement dans les mois qui viennent pour notre plus grand plaisir.

N’hésitez pas à faire votre propre top et à réagir à cette sélection dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux !

6 thoughts on “L’année 2016 en 10 coups de cœur

  1. Salut Pierre,

    Je suis content de voir que tu as pu trouver des trucs intéressants à faire au Québec, comme boire de la bonne bière. Après avoir bu tout ça, c’est clair que tu fait partie de la famille! Au plaisir de lire tes prochains articles qui donnent soif.

    Éric Legault

Laisser un commentaire