La Memphré – Double Menton

Nouvel article sur cette brasserie que j’apprécie tant, mais article à nouveau trop court à mon goût. Le temps me manque en ce moment pour faire des billets plus longs et je m’en excuse encore une fois. Il faut dire aussi que la Memphré n’aide pas vraiment ces derniers mois avec un calendrier de sorties de plus en plus chargé.

On s’attarde cette semaine sur une bière déjà sortie il y a quelques semaines et qui fait déjà son retour : la Double Menton. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, la brasserie prévoit d’en faire son premier produit embouteillé de manière régulière.

Ce que j’aime aussi avec l’équipe de la Memphré c’est leur transparence et leur volonté de faire ce qu’ils aiment en proposant le meilleur produit possible. Aussi, David Plasse ne s’en cache pas, il reconnait que le premier embouteillage ne l’a pas pleinement satisfait et que leur équipement actuel n’est pour le moment pas optimal pour un produit aussi sensible qu’une IPA (même double).

Pour contourner le risque d’oxydation, la Memphré a sollicité l’aide de voisins des Cantons, je parle ici de Sutton Brouërie et son timonier, Pat Roy. Le barbu/moustachu (en fonction des saisons) a débarqué avec son embouteilleuse et une partie de son savoir faire pour aider à la mise en bouteille de ce second opus houblonné.

Déjà disponible dans les places voisines de la brasserie, la Double Menton (le retour) devrait débarquer sur les tablettes à Montréal avant la fin de la semaine et, même si la dégustation ci-après concerne la première version, la recette reste inchangée et on devrait retrouver tous ces bons arômes dans la future mouture.

Dégustation

Œil : Mousse bien aérienne présentant de belles grosses bulles. Le corps présente une belle couleur entre l’abricot et l’orange profond et laisse apercevoir une carbonation plutôt discrète au premier regard.

Nez : Grosse bombe houblonnée où dominent des arômes secs d’agrumes et de mangue. Ça sent vraiment bon, et si on laisse trainer son museau un peu plus longtemps au dessus de la blanche mousse, on peut distinguer de subtiles notes résineuses et de sucre d’orge.

Bouche : La première gorgée confirme l’impression visuelle, la carbonatation est certes fine mais bien active. L’attaque se fait sur une belle amertume qui rappelle un peu la marmelade avec la belle balance zeste d’orange/orange caramélisée.

S’en suit une fausse impression de douceur rapidement balayée par un gros kick résineux et durable qui nous emmène lentement vers une finale où la chaleur de l’alcool vient enrober toutes les saveurs pendant quelques secondes avant de nous rendre un palais tout « clean » et prêt à recevoir une nouvelle gorgée.

Appréciation : Plus j’y pense et plus je me dis que cette Double Menton m’a vraiment plu. Pas que je ne l’ai pas appréciée la première fois, loin de là même, mais je suis en train de réaliser que c’est tout simplement le genre d’IPA/IIPA que j’aime.

Nous sommes actuellement dans une période où le fruité et le côté trouble dominent le marché des produits houblonnés, et si je suis très loin de m’en plaindre (cf. cet article sur la IPA des Trois Mousquetaires), je reconnais avoir du mal à en boire plus d’une pinte le même soir.

Sorte de Moralité de Dieu du Ciel! croisée avec un profil d’IPA plus européenne, cette Double Menton réussit très bien à mélanger ce côté fruité et agrumeux des West Coast IPA américaines et cette touche d’oranges amères presque caramélisées si typique aux IIPA européennes (je pense notamment à celles de chez De Molen et Nogne).

Une Double IPA rafraîchissante dans tous les sens du terme.

Fiche technique

Nom : Double Menton
Brasserie : Memphré (la)
Pays : Canada
Province : Québec
Type : IPA (double)
Alcool : 8%

One thought on “La Memphré – Double Menton

Laisser un commentaire