La Dilettante : dégustation de 4 bières, à la cool (2/2)

Après une belle entrevue avec le brasseur dans l’article précédent, on passe dans le vif du sujet avec la dégustation de quatre produits de chez la Dilettante.

Je tiens à remercier mon ami Jessie, brasseur amateur et amateur de bières basé en Bretagne, pour son aide dans la rédaction de ce billet avec notamment la dégustation de la Session IPA et de la Fièvre.

La Dilettante –  La Fougue – IPA (6.5%) :

Œil: Corps légèrement trouble présentant une belle couleur abricot. La mousse est assez dense pour le genre et tient plutôt bien pendant toute la dégustation.

Nez: Ça sent fort bon avec une grosse dominance sur les fruits à chair jaune. Si l’abricot et la mangue occupent quasiment toute la place, des petits éclats floraux complètent très bien cette impression de salade de fruits.

Bouche: Cette bière présente une belle densité et ne se montre pas du tout aqueuse. On profite à fond du profil aromatique des houblons plutôt que de ses caractéristiques amérisantes. Comme pour le nez, on a affaire à une bien belle salade de fruits où l’orange et la mangue sont les saveurs principales très bien complétée par des malts un peu biscuités. Léger retour amer avec une note d’herbe fraîchement coupée bien agréable.

Appréciation: Bière présente dans la gamme régulière de la brasserie, on est tout de suite surpris par sa légèreté et son côté très désaltérant. Malgré son caractère aromatique et fruité prononcé, on a affaire à une bière avec très peu de sucre résiduel. L’utilisation des houblons est maîtrisée et je dois reconnaître que je n’étais jusque là pas souvent tombé sur une IPA française présentant un côté soyeux si agréable.

 

La Dilettante –  Citrus Saison – Saison (6%) :

Œil: Mousse blanche et aérienne très présente mais qui se dégonfle assez rapidement. La bière revêt une belle couleur jaune paille faisant presque penser à une Lager.

Nez: Ça sent bon le gazon frais et le citron vert prend quasiment toute la place au nez. On remarque tout de même le côté croquant des céréales fraîches.

Bouche: Très pétillante, on ressent en premier à nouveau le côté citron vert très présent accompagné par la coriandre. Le produit évolue ensuite vers des notes plus herbacées et subtilement amères avant de terminer sur des petites touches poivrées plus typiques du côté Saison annoncé.

Appréciation: Bière de printemps dans la série les Vagabondes, cette Citrus Saison sent vraiment les premiers rayons du soleil. Si le citron-vert est peut-être un peu trop prononcé, il amène un sentiment sec et « coupe soif » qui donne à la fin une bière clean, agréable et qui se boit dangereusement vite. Pairing imbattable avec du poisson.

 

La Dilettante –  Session IPA (Citra) – Session IPA (4%) :

Œil: Belle couleur pêche. Si la mousse bien blanche se montre généreuse lors du service, elle se dissipe rapidement par la suite pour ne devenir qu’un fin col blanc.

Nez: On devine immédiatement le Citra au nez. Les arômes typiques du houblon nous accompagnent pendant toute la dégustation et me rappellent à chaque fois l’odeur d’un sorbet à la mangue.

Bouche: Pétillante à souhait. On retrouve encore ce bon goût si proche du sorbet à la mangue, il y a quelque chose de frais et vraiment agréable dans cette bière. Si l’IBU annoncé sur l’étiquette semble plutôt élevé, une fois le verre terminé ce sont les arômes fruités qui persistent en bouche et non l’amertume.

Appréciation: J’adore cette bière qui sait se montrer légère et aromatique à la fois, parfaite pour les soirs de beau temps avant un barbecue. Le goût et la persistance des arômes apportés par le Citra sont un vrai plaisir pendant et après la dégustation. Enfin, chapeau à La Dilettante pour sa régularité dans la qualité de ses produits, jamais de mauvaises surprises.

 

La Dilettante – La Fièvre – Ale Ambrée (6%) :

Œil: Couleur chêne et bien mousseuse lors du service puis s’estompe pour laisser un fin col blanc bien maintenu en place par une carbonatation plutôt active.

Nez: Mélange d’arômes très agréables, un peu terreux, qui rappellent l’odeur d’une promenade dans les bois (humides) à la recherche de champignons.

Bouche: L’amertume est modérée, elle n’agresse pas les sens. On retrouve les caractéristiques classiques d’une ambrée (dominante caramel) et après plusieurs gorgées on reste sur une impression bien sèche en bouche, impression qui fait malheureusement trop souvent défaut aux ambrées en France. À déguster avec un saucisson de sanglier ou aux cèpes.

Appréciation: Compromis parfait pour les amoureux d’IPA et de bières ambrées, même si d’un point de vue personnel, j’ai préféré la Fougue et la Session IPA. Cette Fièvre reste tout de même un bon produit, parfait pour accompagner l’arrivée du printemps avec ses 6% qui réchauffent pile comme il faut.

Laisser un commentaire