Evil Twin – The Cowboy

Evil Twin est une brasserie basée à Brooklyn, même si le brasseur – Jeppe Jarnit-Bjergso – est ce qu’on appelle un « gipsy brewer ». Le principe du « gipsy brewing » ou « brassage itinérant » est de créer des ententes avec des producteurs ayant des excédents de capacité pour y brasser ses recettes. Un des gispy les plus célèbres se nomme Mikkel Borg-Bjergso et brasse ses bières Mikkeller un peu partout au Danemark et en Hollande.

Si vous n’avez pas lu les premières lignes trop rapidement vous aurez remarqué que les deux bonshommes cités portent le même nom, et c’est normal puisqu’ils sont frères jumeaux. Je reviendrai plus en détail dessus dans un autre article, mais pour résumer disons que les deux jumeaux ne peuvent pas se supporter et pour ne pas avoir son frère taciturne sur le dos Jeppe a décidé de partir aux USA pour brasser ses bières tranquillement. Enfin, ultime provocation, Jeppe décide de nommer sa brasserie Evil Twin et de déposer le nom de domaine de son site Internet au Danemark.

Après ce long préambule revenons à la bière en elle-même. Un jour j’écrirai sur ce blog une ode à la Rauchbier de Bamberg (Aecht Schlenkerla), qui a été je crois la bière qui m’a le plus surpris dans ma vie jusqu’ici et qui m’a donné envie de découvrir des nouvelles bières et des nouvelles brasseries. Pour le lexique, une Rauchbier est une bière brassée avec du malt qui a passé un moment au dessus d’un feu de bois de hêtre. Ceci donne au final une bière avec un goût fumé très prononcé avec des caractéristiques cousines d’un whisky tourbé de type Islay (Talisker, …).

aecht schlenkerla rauchbier märzen

C’est donc tout naturellement que quand je suis tombé sur cette Cowboy à la pression, je me suis empressé d’en commander un verre. Dorée et à peine troublée, cette bière soupire des arômes de céréales frais et étonnamment on ne sent pas trop de notes fumées. En bouche, comme toute bonne Rauchbier (bière fumée en allemand donc) la carbonatation est légère et malgré le faible taux d’alcool son goût bizarrement est assez présent. Légère au premier abord d’un point de vue arômes, le goût fumé s’installe rapidement pour finir sur un retour assez « vert » et trop fortement malté à mon goût. Cette touche maltée s’installe assez longtemps sur la langue et malgré les petites notes poivrées (gingembre ?), je n’ai pas forcément  trouvé ceci agréable.  Il me faut tout de même de tempérer un peu mes propos en précisant que j’ai relativement du mal avec les bières trop maltées dernièrement.

Alors, je sais que comparer des nouvelles bières avec une qu’on adore reste toujours délicat et c’est pour cela que je tiens à parler de cette bière en essayant de décrire au mieux la dégustation. Les goûts qui ne m’ont pas plu pendant la dégustation peuvent plaire à d’autres amateurs, et même si je reste « team Aecht », il faut reconnaître que la Cowboy est une bière très bien maîtrisée, surprenante et à forcément essayer.

Fiche technique

Nom : The Cowboy
Brasserie : Evil Twin (brassée à la Two Roads Brewing Company)
Pays : USA (Brooklyn)
Type : Pilsener fumée – Rauchbier
Alcool : 5.5%

evil-twin-the-cowboy-bottle

Laisser un commentaire