Dieu du Ciel! – Péché Mortel Jameson (2019)

Après les USA et ses fûts de Bourbon, l’Écosse et ses fûts de Islay, l’iconique Péché Mortel de la Brasserie Dieu du Ciel nous emmène de l’autre côté de la mer d’Irlande chez la distillerie Jameson.

La différence entre les Scotchs et les whiskeys irlandais ne s’arrête pas à un ‘e’ en plus. En Irlande, l’orge n’est pas malté et la distillation se fait en trois fois pour un goût souvent décrit comme plus doux et fruité.

Rajoutez à cela la relation toute particulière que j’ai avec le pays vert (presque 18 étés passés sur les côtes accidentés du Connemara) mixé à une de mes bières favorites et vous comprendrez que je n’ai pas pu attendre longtemps avant d’ouvrir ce beau Imperial Stout au café un peu twisté.

Dégustation

Œil: On retrouve le corps noir profond classique de la bête chapeauté d’une belle mousse couleur café bien dense et persistante.

Nez: Les effluvent sont toutefois complètement différentes de la Péché régulière. Beaucoup plus fruitées, bois jeune, moins sur le cacao et la vanille. On reconnait indubitablement les effluves d’un whiskey Irlandais bien fruité.

Bouche: L’attaque se fait sur la chaleur puissante de la barrique de whiskey, fût encore très jeune et très tranchant. Notes de marmelade, miel et caramel brûlé.

Les arômes des malts grillés (cacao sec) ainsi que le café se montrent plus discrets que dans la version régulière mais ils se mélangent admirablement bien avec la puissance alcooleuse globale. L’amertume finale complète superbement l’attaque marmelade persistante et les touches vanillées qui apparaissent au fur et à mesure que la bière se réchauffe.

Appréciation: Puissante car encore jeune, le fruité marmelade/miel amène une touche nouvelle et vraiment réussie. Malgré la puissance encore bien présente, l’équilibre de cette bière un mois après embouteillage est saisissant et si vous le pouvez, sauvez vous quelques bouteilles à faire vieillir.

Les versions Redbeard, Thermopilas,… montraient qu’on peut jouer à l’infini avec le café. Les versions Bourbon, Brandy et Islay confirmaient qu’on peut s’amuser à foison avec les barriques aussi.

Cette version Jameson confirme que la Péché Mortel est toujours une réussite peu importe le café ou la barrique utilisée. Et ceci souligne encore une fois la maîtrise des brasseurs de la Brasserie Dieu du Ciel.

Et maintenant qu’on sait que cette bière voyage si bien, on peut se mettre à rêver d’une version Rye local (Knob Creek, Masterson’s, …) ou une version Japonaise (Nikka Coffee Malt, Hakashu, …).

Et si je pouvais prêcher mortellement pour ma paroisse, une nouvelle version Cognac me mettrait pas mal les papilles en émoi.

Fiche technique

Nom : Péché Mortel Jameson
Brasserie : Dieu du Ciel!
Pays : Canada
Province : Québec
Type : Imperial Stout
Alcool : 9.5%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.