Crowdfunding : la Brasserie des Vignes et Bendorf s’agrandissent !

Une fois n’est pas coutume, cette semaine pas de chronique brasserie, pas de dégustation de bière, pas d’annonce de festival, mais une rubrique coup de pouce à deux brasseries amies.

Ce mois-ci deux de mes brasseries françaises favorites, Bendorf et la Brasserie des Vignes, ont lancé leurs campagnes de financement participatif dans le but de s’agrandir et de proposer encore plus de bons produits. Vous pourrez trouver la présentation complète de leurs deux projets sur leurs pages Miimosa, dont je vous propose un petit résumé ci-dessous.

Le projet de la Brasserie des Vignes :

Depuis plus de dix ans déjà, Stéphane brasse ses bières dans la ville de Graulhet et après deux déménagements, il décide d’installer définitivement sa brasserie dans une friche, ancien séchoir à cuir en 2012. Grâce à la surface disponible, un espace dégustation et un petit musée de la bière visant à dévoiler l’histoire brassicole voient le jour.

regardons_devant

En 2015, Stéphane et Garlonn voient enfin le bout des travaux et peuvent se féliciter d’avoir réussi à continuer à brasser leurs bières si particulières – hautement désaltérantes, légèrement acides et finement houblonnées. Alors que les travaux sont terminés, à quoi va servir ce financement ?

  • Devant la demande croissante pour leurs (superbes) bières vieillies en fûts de chêne, la brasserie a le projet d’acheter pas moins de 24 nouveaux tonneaux. ainsi qu’un nouveau tank de refroidissement.
  • Après avoir pris sur eux pendant plusieurs années afin de mettre sur pied leur projet, il est temps d’améliorer les conditions de travail des employés avec notamment l’achat d’un chauffage professionnel et la finition de la salle de brassage et du réseau électrique.
  • Si le montant recueilli dépasse les espérances, la brasserie a le projet de devenir la première en France à produire des Lambics – et ça, c’est une sacrée bonne raison !

Très investis dans le renouveau du monde brassicole dans leur région et plus globalement en France, les sympathiques Stéphane et Garlonn méritent vraiment un petit coup de pouce. L’objectif est de 11 000 €, la collecte est ouverte pour encore un mois et demi, et chaque don donne le droit à des belles contreparties : page Miimosa de la Brasserie des Vignes.

Le projet de la Brasserie Bendorf :

Cela fait déjà trois ans que la brasserie de Benjamin Pastwa anime le quartier strasbourgeois de Neudorf. Avec ses bières autant délicieusement houblonnées qu’originales (ahh les « Cycle Éphémère« ), le projet Bendorf n’a pas mis très longtemps à faire parler de lui, en Alsace et dans toute la France.

Devant le succès, les ruptures de stock s’enchainent – ce qui est toujours bon signe – et Benjamin n’a pas eu à réfléchir longtemps pour se dire qu’il était (déjà) temps de s’agrandir. Plus grand local, plus de matériel et de nouveaux collègues : Jean-Max et Stéphane, l’auteur du blog La Bière d’Alsace.

bendorf_gamme_complete

Qui dit agrandissement et recrutement dit investissement et c’est là que la brasserie fait appel à votre générosité pour financer l’acquisition d’un des trois nouveaux fermenteurs que la brasserie prévoit d’acheter. Cela permettra à la brasserie d’augmenter significativement la production, d’éviter les ruptures de stock, et de pouvoir expérimenter d’autres recettes sans difficulté.

Si la collecte dépasse les objectifs, Bendorf pourrait proposer quelque chose qui ravirait les amoureux de la bière artisanale de passage à Strasbourg : une boutique au sein de la brasserie avec peut-être un espace dégustation (tap room ?) pour déguster en direct les différents brassins. Vous avez encore un bon mois et demi pour les aider à atteindre leur objectif de 10 000€ et encore une fois, les contreparties valent la peine : page Miimosa de la Brasserie Bendorf.

Laisser un commentaire