Brasserie Saint-Georges – Ambrée (édition automnale)

Mon cœur de breton commençait à souffrir, plus d’une dizaine de bières déjà chroniquées et pas une seule venant des terres de l’ouest ! Aujourd’hui, je corrige cette erreur en vous parlant de la Brasserie Saint-Georges.

C’est dans une vieille longère sise dans la ville de Guern (56) que Jérôme Kuntz a décidé produire ses bières, et malin, l’alsacien n’a pas oublié de ramener dans ses valises ses houblons régionaux (Aramis – sans portos, Nugget – sans poulet,…).

Issu d’une formation en biologie, jardinier et brasseur amateur, Jérôme décide de faire partager ses créations et se lance dans le brassage avec une check-list simple : Bretagne et bio. Il décide de travailler avec un malteur artisanal costarmoricain, se fournit en houblons bio du côté de sa région natale, choix qui lui permettent rapidement d’obtenir le label « Nature et Progrès ».

Mr. Kuntz privilégie donc la proximité avec le consommateur (achat direct, ou vente en caves et bars) et s’engage à respecter l’environnement, optimiser la gestion des ressources et produire un minimum de déchets.

Bon alors et ce nom ? Jardinier, brasseur et fan de chevaliers? La Saint-Georges, la bière qui tue les dragons ? Que nenni ! Le nom vient tout simplement du lieu-dit où la bière est produite, et on comprend facilement qu’il était difficile de ne pas se servir de la légende pour illustrer ses productions.

brasseriestgeorges

Au niveau du catalogue, trois « chevaliers » disponibles toute l’année : une blonde (Pale Ale), une rousse (à l’allemande) et une brune (type porter). En bonus, quatre bières de saison : été (weisen allemande), hiver (stout), printemps (lager céréales) et automne. Pas besoin de parenthèses pour cette dernière, puisque j’ai décidé d’en parler plus en détail juste après.

Cette bière est décrite comme étant une « ambrée façon scotch ale ». Il y a quelques années j’aurais légitimement pensé « attends, scotch ale c’est genre une Adelscott, non mais c’est degueu les bières avec du whisky ».

Depuis, j’ai appris qu’une scotch ale est une bonne bière britannique avec des fines bulles naturelles, servie à la pompe directement depuis le fût sans passer par le circuit d’ajout de Co2.  A ce niveau là c’est gagné, la bière respecte admirablement le cahier des charges.

stgeorgesamb

Je rembobine parce qu’avant le final scotch ale, il y a quand même des surprises et c’est jamais cool de connaître la fin du film avant de l’avoir vu.

Une fois versée, le col de mousse disparaît rapidement et la bière nous laisse apprécier sa belle couleur ambrée foncée. Au nez, les arômes de raisin se mélangent avec les touches de levure et là, surprise, on distingue des notes fumées.

La bonne nouvelle c’est que le fumé est également présent en bouche, merci chers malts touraillé et tourbé ! Ajoutez à cela des couches de caramel, de chocolat et une fin de bouche rappelant une légère pâte de fruits et vous obtenez une bière quasi parfaite.

Pourquoi « quasi » ? Car pour le suspens, j’ai omis de mentionner qu’après la pâte de fruits on ressent cette petite sensation de picotements sur le fond de la langue, typique d’une ale écossaise, sensation qui fait même ressortir des éclats poivrés jusqu’ici cachés.

Et là je peux dire que cette bière est parfaite, pour mon palais en tout cas.

Fiche technique

Nom : Ambrée – édition automnale
Brasserie : Brasserie Saint-Georges
Pays : France
Région : Bretagne (Morbihan)
Type : Scotch Ale ambrée
Alcool : 5.5%

Site Web : www.brasseriesaintgeorges.fr

Où la trouver ?

Actuellement en vente dans les caves Biérocratie et la Moustache Blanche sur Paris, et la liste complète est disponible sur le site du brasseur.

 

stgeorgesamb2

One thought on “Brasserie Saint-Georges – Ambrée (édition automnale)

Laisser un commentaire