Bendorf – Rêves d’étoiles

Benjamin Pastwa remet ça ! C’est indéniable, les bières Bendorf sont de mieux en mieux maîtrisées et c’est un vrai plaisir à boire. Cette « Rêves d’étoiles » m’a définitivement convaincue que Bendorf est désormais plus qu’une brasserie « à suivre » et c’est les yeux fermés que je commanderai ses produits désormais.

D’aspect noir profond avec une belle mousse crémeuse tendant vers le beige, on distingue au nez un fort arôme de chocolat , des notes de torréfaction et de pain grillé, le tout agrémenté d’une petite pointe de houblon.

En bouche, comme on pouvait le deviner au nez, c’est le chocolat torréfié qui se fait part belle dès la première gorgée. Là où ça devient intéressant, c’est que ce goût cacao se marie très bien avec la fin de bouche très houblonnée.

Je dois avouer que c’est la première fois que je teste une Black IPA où le goût cacao n’est pas caché par l’alcool ou le côté IPA, mais au contraire se marie très bien avec. On notera également que la texture rappelle un peu celle d’une Milk Stout, chose que je n’avais encore jamais rencontré dans la famille des Black IPA.

Une belle bière d’automne ou d’hiver qui réchauffe bien son bonhomme.

Fiche technique

Nom : Rêves d’étoiles
Brasserie : Bendorf
Pays : France
Région : Alsace (Bas-Rhin)
Type : Black IPA
Alcool : 7%

Où la trouver – sur Paris ? (au 28/10/14)

En bouteille au Super Coin

RevesdetoilesSC

2 thoughts on “Bendorf – Rêves d’étoiles

  1. Personnellement j’ai trouvé le houblonnage un peu faible, mais c’est vrai que l’équilibre dans une Black IPA est rare, et que la balance penche bien plus souvent du côté IPA.
    Je crois que celle que j’ai trouvée la plus précise sur le mariage stout / IPA, sans qu’un côté ne cache l’autre c’est la Black IPA de chez Emelisse, je sais pas si tu l’as goûtée, mais dans la négative je la conseille vivement !

    1. Salut,
      Je n’ai pas eu la chance de gouter celle-ci chez Emelisse, merci pour le conseil !
      Pour revenir à la Bendorf, là où je la trouve vraiment réussie c’est que justement le coté stout est maitrisé et que le houbonnage reste finalement léger et s’associe parfaitement avec le chocolat. C’est presque comme un chocolat noir 90% 🙂

Laisser un commentaire